Technologie

On Now

Jean-Luc Antoine - 09/06/2002

Quand le PC se réveille...

Une des améliorations notables de Windows se nomme "On Now" et se représente comme une évolution majeure du vieux "Wake On LAN".

On Now et Wake on LAN sont deux éléments fondateurs des technologies de réveil du PC. Vous avez probablement déjà entendu parler des PC qui se mettent tout seul en route à la réception d'un fax, ou plus simplement les portables qui se mettent en veille après un certain temps d'inactivité et qu'une simple action sur le clavier "réveille". Cela existe depuis quelques années mais essentiellement chez certains grands constructeurs. Désormais le concept est normalisé et disponible en standard sous Windows, dans la mesure bien entendu où les périphériques soient également à la norme. Les périphériques les plus communs permettant ce mécanisme sont les cartes réseau. Ce sont elles en premier qui ont permis de réveiller un PC par une action extérieure : le système Wake On LAN. Il est exploitable dans de nombreux environnements (pas seulement Microsoft) mais requiert des outils comme IBM Netfinity, HT Openview ou autres. Le réseau peut être n'importe quel système routé, supportant tous les protocoles. Le système utilise un paquet de données, appelé paquet magique, qui transite sur le réseau. Lorsqu'un adaptateur reçoit un paquet magique, il émet un signal pour changer la puissance d'alimentation du PC. Il faut donc que le PC soit équipé d'une alimentation spéciale et que la carte mère sache la gérer, et l'adaptateur réseau doit être relié par un câble (alimentation auxiliaire de la carte réseau) à la carte mère. Les administrateurs de réseau disposent donc d'un outil permettant d'effectuer des opérations à distance sur un poste en le réveillant puis en le rééteignant après. Le système On Now de Microsoft réutilise le principe du Wake On Lan pour réveiller un PC sur un réseau. On Now a été conçu à la base pour de la gestion d'énergie alors que Wake On Lan était désigné à une administration réseau.

Un PC compatible On Now peut dans l'absolu allumer le modem, alimenter le microprocesseur et le disque en l'absence de l'utilisateur lorsqu'un fax ou un message est détecté. En fin de transmission, l'alimentation du CPU et des périphériques est à nouveau interrompue et le PC est à nouveau en état de consommation d'énergie minimum. On Now repose sur les spécifications ACPI (Advanced configuration and Power Interface). Un PC On Now est en mesure de répondre à tout moment à des solicitations extérieures, et cela sans avoir à démarrer le système (bootez votre PC et chronométrez le temps de démarrage !). En quelque secondes, le voilà prêt à fonctionner à nouveau. Les PC de demain seront donc comme un appareil électroménager : prêt à fonctionner à tout moment et instantanément, mais quasi-éteint (juste un affichage de diodes) lorsqu'il n'est pas sollicité. Cela ne peut être possible si le matériel, le système d'exploitation et les logiciels ne sont pas conçus pour. Les logiciels doivent pouvoir ajuster leur comportement selon l'état d'alimentation du PC. Celle des périphériques doit pouvoir évoluer selon leur utilisation : la vitesse de rotation d'un disque peut par exemple évoluer selon la fréquence des accès, voir même s'arrêter et ainsi diminuer la consommation électrique et le bruit. Peut-être pensez-vous qu'un PC éco a tendance à s'éteindre à tout bout de champs; détrompez-vous, l'activation de ces fonctions s'effectue à la demande du logiciel. De la même manière qu'un économiseur écran, il est possible de programmer l'économie d'énergie après un certain temps d'inactivité. Un périphérique peut être programmé à différents états de veille (S1 à S4). Le système d'exploitation tente de positionner le système dans le plus bas état de consommation tout en maintenant l'activité des périphériques sollicités. Les signaux de réveil peuvent être émis par les bus périphériques, les appareils USB, les cartes additionnelles PCI, le clavier, la souris... mais leur possibilités dépendent du bus sur lequel ils sont branchés. Même si un modem peut supporter le réveil à froid, si le système ne supporte qu'un réveil léger alors c'est ce dénominateur commun qui définira le niveau de veille.

Le comportement de l'ordinateur est défini dans la base de registres. Le clavier et la souris d'un portable ne passera pas en veille alors que ce sera le cas pour une station de bureau. Les logiciels peuvent déclencher à la demande l'activation de la mise en veille des périphériques. La configuration est définie dans la base de registres sous la clef HKEY_LOCAL_MACHINE\Enum\ACPI\*PNP0303\0 ou une clef similaire. Pour qu'un PC corresponde parfaitement à la norme On Now, il faut également qu'il soit équipé d'un BIOS compatible. Phoenix est un des BIOS compatibles Le BIOS peut par exemple éteindre l'écran et arrêter le disque lorsqu'il ne détecte plus d'utilisation du clavier depuis un certain temps. Mais les BIOS ont encore beaucoup de chemin à parcourir pour se comporter de manière intelligente sur un système On Now. Par exemple, il s'agit de raccourcir le temps de chargement d'un PC à l'allumage. Microsoft fait des efforts pour accélérer le chargement de l'OS mais avant que celui commence, le BIOS garde la main souvent pendant plusieurs dizaines de secondes. La fonction d'hibernation permet de redémarrer un PC sous Windows en 7 secondes. Une variable stockée dans le BIOS permet de lui faire savoir s'il est en présence d'un OS plug and play, ce qui lui permet de ne pas vérifier ce type de périphériques, sauf pour les périphériques de démarrage (disque dur). Une seconde variable définit si le système a démarré proprement la dernière fois. Si c'est le cas, le nombre de tests et de vérifications est réduit au démarrage, ce qui accélère encore le déroulement. Par exemple, il devient inutile d'effectuer un test complet de la mémoire à l'allumage si le précédent démarrage s'est correctement passé. Les cartes SCSI pourraient ne pas énumérer les périphériques (sauf le premier car il est bootable) s'ils sont pris en charge par un système d'exploitation plug and play. Le démarrage du disque doit être déclenché au plus tôt ce qui permet d'effectuer d'autres traitements pendant le temps d'initialisation des têtes de lecture. Enfin, la vérification des disquettes et le temps perdu à l'affichage des logos doivent être évités. Avec ces recommandations, un bios serait capable d'effectuer ses traitements en très peu de secondes et serait conforme à la philosophie On Now.

Comme indiqué au début de cet article, le concept On Now définit le comportement des périphériques mais est fortement lié au système d'exploitation et donc aux logiciels qui y sont exécutés. Microsoft a donc pensé aux développeurs en leur fournissant toute une série d'API permettant de définir l'état du système ou d'en obtenir le status, et également de répondre à des messages envoyés par le système. Une application peut alors détecter la mise en veille du système et interrompre son traitement en conséquence (ex : au cours d'une sauvegarde) sans "planter" le système. Lors de la réactivation, le logiciel peut alors effectuer une reprise propre. A l'inverse, un logiciel peut empècher la mise en veille de périphériques, comme par exemple lors d'une présentation de slides sur un logiciel, après un certain temps d'inactivité le système tente de se mettre en veill mis le logiciel peut indiquer à l'écran et au disque de ne pas passer dans cet état. De nombreuses possibilités restent à imaginer, ce standard n'en est qu'à ses débuts et comme toute norme, il évolura dans le temps. Attendons de voir sortir les nouveaux systèmes conformes aux préconisations matérielles et logicielles pour enfin disposer d'un PC économique et ayant des temps de réponse pourtant nettement meilleurs que ceux que l'on connaît.

Server Info
Remote Info
Compress

Batchs
BootSector
Droit
Accessoire GFA
On Now
Ecran plasma
Système d'exploitation
Son
Unités
Scripting
Multilingue
Site Web
Bruit et son
Architecture Google


4K
Color picker
TaskList
Backup files
Mini Port Scanner
Website To CHM
PixyDemo
Web password recovery
4KWebServer
Kill Popup
VBE decoder
Script Optimizer
Database Password Recovery
Class
Ini
EMail validator
Graphical Class
MP3 Info
Pinger Class
IP ranger class
SoftwareMetering
Path Validator
Time Stamper Class
LoggerCLS
HTA
Keyword Ranking
DOM Explorer
HTA-Notepad
PixyPortManager
Other
flashMessage
Kill Popup
VBE decoder (fixed)
Error Codes
Maze generator
Char counter
HTML To Word
ICQ Choose User
ScreenSaver Password decoder
Mp3Playlister - singleList
Long Filename To Short
Trace Math
Dump Hexa File
Self modifying script
Mp3Playlister - multiList
HTANoid
PixyWebServer
Python
Progress indication

©2002 Jean-Luc Antoine. All Rights Reserved. Scripts or any other material on this website may not be redistributed or put as part of ANY collection (script archives, CDs etc) without prior written permission. Permission granted to use and modify any of the scripts found on InterClasse.com